La biodiversité illustre les diverses formes de vie que nous rencontrons sur la planète. Elle est représentée par l’ensemble des organismes vivants, des plus petits, telles les bactéries et les algues unicellulaires, jusqu’aux plus grandes créatures du globe, comme l’éléphant d’Afrique et le rorqual bleu. Elle englobe la diversité des espèces, de leurs gènes et de leurs milieux de vie : habitats ou écosystèmes.

Un écosystème est composé d'un ensemble d'organismes vivants et d'un milieu physique qui sont en interaction l’un avec l’autre. En effet, chaque espèce y joue un rôle clé et exerce une influence sur les autres espèces et sur le milieu. L’altération d’une seule variable d’un milieu peut signifier une perte d’habitat pour certaines espèces, comme par exemple le prélèvement d’arbres morts sur un site affecte les insectes, les champignons et les mousses qui avaient choisi ces arbres comme milieu de vie. Cette perte peut affecter la répartition et l’abondance d’autres espèces qui dépendent de ces ressources pour vivre, comme les oiseaux qui se nourrissent d’insectes. Finalement, les répercussions d’un tel changement peuvent influencer toute la chaîne alimentaire. Le maintien d'habitats de qualité, bien répartis et en quantité suffisante sur un territoire, est essentiel à la conservation de la diversité des espèces et à la santé des écosystèmes.

Diversité des écosystèmes


EFFRAIE DES CLOCHERS
ESPÈCE EN VOIE DE DISPARITION

© Francis Bossé, www.exonet.qc.ca



 

Diversité des espèces

La diversité des espèces fauniques et floristiques qui existent aujourd’hui est le résultat de 3,5 milliards d’années d’évolution et d’adaptation. On estime actuellement entre 5 et 30 millions les espèces vivant sur la planète, alors que seulement 1,8 millions de ces espèces ont été décrites. Les modifications d’un milieu affectent la diversité des espèces présentes. Les modifications sont parfois si sévères qu'elles peuvent entraîner la disparition de certaines espèces qui ne trouvent plus les habitats nécessaires pour répondre à leurs besoins. Une grande diversité d’espèces sur un territoire témoigne du bon fonctionnement des écosystèmes.

Diversité génétique

La diversité génétique est représentée par la variabilité des gènes au sein d’une même espèce. Elle reflète le potentiel d'adaptation des espèces aux conditions changeantes de l'environnement. Le maintien de la diversité génétique permet d’assurer la subsistence des espèces et la stabilité des écosystèmes.


ÉCOSYSTÈME SOUS-MARIN
©Dominique Danvoye,
Québec couleur nature, édition 2006

 

La biodiversité au Québec…

Le Québec offre une grande diversité de paysages, de milieux et d’espèces. On y retrouve :

  • Près de 200 espèces de poissons marins et d’eau douce
  • 37 espèces d’amphibiens et de reptiles
  • 91 espèces de mammifères terrestres et aquatiques
  • 326 espèces d’oiseaux, dont 278 espèces nicheuses
  • 30 000 espèces d’invertébrés (crustacés, mollusques, insectes, etc.)
  • 6 760 espèces de plantes, dont 1 915 espèces de plantes vasculaires indigènes
  • 4 018 espèces d’algues, de mousses et d’autres plantes non vasculaires
  • 3 453 espèces de champignons et lichens

Actuellement, au Québec, ce sont 38 espèces fauniques qui figurent sur la liste des espèces menacées ou vulnérables et 87 espèces, sous-espèces ou populations fauniques qui sont susceptible d’être désignées menacées ou vulnérables. Parmi ces espèces, 8 sont des poissons menacées ou vulnérables et 14 sont des poissons susceptibles d'être désignées menacées ou vulnérables. On retrouve également 59 espèces de la flore sauvage qui sont désignées menacées ou vulnérables au Québec.

 
   
TORTUE DES BOIS,
ESPÈCE MENACÉE
© Henry Philippe, Québec couleur nature, édition 2006
 
CARIBOU DES BOIS,
ESPÈCE EN VOIE DE DISPARITION
© Mathieu Hack, Québec couleur nature, édition 2006
 
PETIT BLONGIOS,
ESPÈCE MENACÉE
© Pascal Jodoin,Québec couleur nature, édition 2008