Les oiseaux : un « baromètre environnemental »

 
 
   
PARULINE JAUNE
© Daniel Dussureault, Québec couleur nature, édition 2006
 

Les oiseaux colonisent divers habitats, que ce soit sur terre ou sur l’eau. Il est donc nécessaire que tous ces habitats soient aptes à les recevoir et à subvenir à leurs besoins fondamentaux pour qu’ils puissent compléter avec succès leur cycle de vie. Des milliers d’années d’évolution ont mis en place toutes les espèces qui se côtoient aujourd’hui dans une parfaite harmonie. Les oiseaux ont leur place dans ce merveilleux mécanisme au même titre que l’homme.

Que seraient nos printemps s’ils n’étaient remplis du chant et des trilles des oiseaux ? Légers, colorés, ils occupent l’espace aérien avec les insectes dont plusieurs se nourrissent.

Les oiseaux, merveilleux compagnons présents autour de nous en toutes saisons, dans tous les habitats, sous toutes les latitudes, récompensent l’observateur débutant ou expérimenté par leur coloris, la diversité de leurs chants, leur vol gracieux, etc.

Le spectacle de milliers d’oiseaux en migration qui envahissent les champs et les forêts et dont le chant annonce triomphalement leur arrivée au printemps n’a d’égal que leur second passage à l’automne, accompagnés de leur progéniture, faisant halte encore une fois dans nos forêts, en route vers leurs quartiers d’hiver.

Pour les générations futures, nous avons l’obligation de protéger les oiseaux pour qu’ils conservent leur place à l’intérieur des écosystèmes.

Le programme ZICO vise donc la protection de l’ensemble de l’environnement d’un site, et profite à l’ensemble des espèces animales et végétales associées à ce milieu, ainsi qu’aux habitants de la région et aux amateurs de plein air.

Lieux de connaissance grandeur nature

Le plaisir de l’observation peut se doubler d’un aspect utile en récoltant des données sur une longue période. Ces données contribuent à une meilleure connaissance des habitats, des comportements, de leur alimentation et de leur santé en général. L’état de leur santé est d’ailleurs un indice précieux de la santé de l’écosystème dans lequel ils évoluent.


Panneau d'interprétation installé dans la
ZICO des Battures-de-Beauport

La visite des ZICO propose aux citoyens différentes activités de sensibilisation et d’information. Panneaux d’interprétation, feuillets explicatifs, centres d’interprétation, représentent autant de moyens pour faire prendre conscience à la population des liens importants unissant les différentes espèces et leurs milieux, tout en réalisant la nécessité de protéger les milieux naturels qui les entourent. L’ornithologie sert alors de base à une réflexion plus large sur la biodiversité et la conservation.

 

Une fenêtre sur la vie

Peu d’activités pratiquées en plein air nécessitent aussi peu d’investissement que l’observation des oiseaux. Le seul accessoire nécessaire consiste en une paire de jumelles.

Ces zones sont idéales pour l’observation de nombreuses espèces d’oiseaux. Elles peuvent également regrouper d’autres activités, par exemple : l’observation de la faune et de la flore, l’interprétation, les activités de plein air, la chasse, la pêche, un lieu de ressourcement, etc.

Le programme vise donc la protection de l’ensemble de l’environnement, de milieux riches, essentiels à la qualité de vie des espèces animales et végétales.

Important : un site désigné ne limite pas le type d’activités que l’on peut y pratiquer. Les mesures de conservation sont volontaires et choisies par le comité local qui prend en charge la ZICO.

   
 
© Claude La Rivière, Québec couleur nature,
édition 2006
   

Un élément pour le développement régional et l’écotourisme

Les ZICO sont principalement implantées à proximité des villes ou des grands axes routiers : elles sont donc facilement accessibles au public. La beauté, la variété, et parfois la rareté des oiseaux que l’on y retrouve, sont des éléments naturellement attirants pour les ornithologues, les amants de la nature et les amateurs d’activités de plein air. Leur potentiel d’attraction peut être fort intéressant, et dans certains cas relativement élevé.

Faire connaître les oiseaux et la richesse des habitats d’un site peut participer au développement écotouristique régional. En effet, l’écotourisme est actuellement le pôle de développement suscitant le plus de retombées économiques durables. La mise en place de différentes activités compatibles avec le développement durable est une avenue qui permet de diversifier son économie et de se développer en harmonie avec son environnement.

En d’autres termes, l’intégration de projets et d’activités à triple préoccupations : sociale (éducative), environnementale (protection) et socio-économique (écotouristique) peut donner naissance à des projets originaux et porteurs. Considérer et étudier le potentiel d’un site peut être une option des plus intéressantes en matière d’aménagement du territoire et de développement régional.

Important : Selon le niveau de vulnérabilité des espèces présentes ou de la fragilité du milieu, il est parfois nécessaire d’éviter toute intervention humaine à proximité de la ZICO ou d’une partie de celle-ci. Ces précautions sont généralement établies au cours du processus de concertation des acteurs locaux lors de l’élaboration du plan de conservation du site concernée.